Archive | Humeurs du jour – moyens et bons moments RSS feed for this section

Les lieux magiques

20 Juil

Afin d’éviter toute confusion, je précise en propos liminaire que je ne me crois ni dans le monde de Narnia, ni dans celui d’Houdini, et que ma tête ne croise guère le monde des nuages que lorsque je prends l’avion, ce qui n’est pas arrivé depuis un temps certain, avant que le monde ne découvre qu’une pandémie, malgré tous les progrès réalisés depuis l’époque de la peste et du choléra, pouvait le bouleverser en profondeur. Je n’ai donc nulle intention de tenter de vous faire croire à l’existence d’une vraie fontaine de jouvence, d’une forêt peuplée de licornes ou d’un parc de toboggans en arc-en-ciel avec des escaliers en guimauve (encore que cette dernière idée pourrait certainement plus facilement se concrétiser).

Lire la suite

Evoluer à l’insu de son plein gré

12 Juin

Sous le titre potache de ce billet dont la référence n’aura échappé à personne, pas même aux moins de 20 ans (s’il y en a qui me lisent), j’avais envie d’aborder la façon dont nous échappons régulièrement à l’imbécilité à notre corps défendant, en s’autorisant à changer d’avis, et ce même lorsque nous croyions nos convictions bien ancrées. Si je regarde mon parcours de vie, et que je considère celle que j’étais à dix ans, à vingt ans, à trente ans, et aujourd’hui à la quarantaine (non, pas à l’isolement mais bien au début de ma cinquième décennie de vie), il est évident qu’un glissement s’est produit qui a même pu s’apparenter, à certaines périodes à l’écartement des plaques lithosphériques (oui je fais semblant d’avoir de la culture alors que j’ai juste chopé l’expression grâce à un célèbre moteur de recherche).

Lire la suite

« Gérer » ses enfants et leurs virus saisonniers

3 Mai

Dernièrement, j’ai été, comme nombre de parents avant moi confrontée à ce dilemme si fréquent entre travail et enfants. Et je le serai certainement encore à de nombreuses reprises. Mais j’ai eu envie de partager autour de ce sujet, parce que forcément, aucun parent n’aime avoir à faire face à la situation dans laquelle il FAUT choisir de s’occuper de son enfant malade, tout autant qu’il FAUT pouvoir avancer sur ses dossiers, le tout si possible sans tomber malade ni s’écrouler de fatigue.

Lire la suite

Donner son maximum

27 Mar

Dernièrement, et c’est la raison pour laquelle ce blog n’est plus aussi vivant qu’il a pu l’être, j’ai eu à faire face à une période intense sur tous les plans, à commencer par le travail avec une prise de poste tout aussi passionnante qu’exigeante, à laquelle s’est ajoutée une formation elle aussi tout aussi passionnantes qu’exigeante. Et, le monde ne s’arrêtant pas de tourner pour me laisser souffler, ma vie de famille a elle aussi été dense, avec un fils évidemment le plus adorable et beau et intelligent du monde (oui, je suis une mamma assumée) mais qui n’en demande pas moins « un peu » d’énergie, et un mari profondément soutenant avec sa propre fatigue et avec lequel il est aussi plaisant que nécessaire de se ménager des fameux « moments de qualité » tels que popularisés par Gary Chapman (chez qui je n’ai pas d’actions, je précise, pour autant que j’apprécie ses écrits).

Lire la suite

Les gentils ne l’emportent pas au paradis

24 Fév

Il est souvent de coutume de dire, lorsque l’on observe un individu très enclin à nuire à ses prochains et prochaines ou l’auteur d’un acte malveillant, qu’il « ne l’emportera pas au paradis ». Ce qui, au-delà du débat potentiellement passionnel sur la possibilité de l’existence d’un paradis extra-terrestre quelque part sur une galaxie hors des galaxies, m’a souvent amené à réfléchir sur la réalité de l’assertion.

Lire la suite

Naître avec une cuiller d’argent dans la bouche

31 Jan

J’ai régulièrement, depuis la création de ce blog, couché sur écran mes doutes et mes difficultés, j’ai tenté également de mettre en avant toutes les petites et grandes choses qui me rendent reconnaissance envers la vie. Et parmi elles, j’ai eu la chance, que je n’ai pas toujours su mesurer, de naître avec cette fameuse cuiller d’argent dont il est si souvent question dans les débats de sociologues improvisés et les médias polémiques, sur les forums pour les rares qui ont survécus, et naturellement aujourd’hui sur les réseaux sociaux. Outre le fait que la présence inopinée de cet accessoire m’a obligée à travailler ma diction pour ne pas qu’elle glisse de ma mâchoire (j’assume à la fois le côté bouvardien et le fait que ce trait d’humour relève soit de la paraphrase soit du plagiat, je vous laisse choisir), le fait de naître dans un « cocon » a naturellement été d’une grande aide dans de nombreux domaines.

Lire la suite

9ème bloguiversaire : quoi de neuf, docteur ?

8 Nov

Neuf ans à tenir ce blog, cela préfigure donc d’un anniversaire très symbolique à venir dans 365 jours, très attendu aussi parce qu’il marquera la persévérance derrière cette aventure de plumechocolat, et puis le fait que le blog a grandi avec son autrice et réciproquement. Mais n’anticipons pas trop, d’autant plus qu’un autre passage de décennie vient d’avoir lieu dans la vie de ladite autrice et intéressons-nous à ces neuf ans, et à cette célèbre question de Bug’s Bunny : quoi de neuf, docteur (toute référence à une série télévisée éponyme des années 1980 n’est pas entièrement fortuite, bien que la référence première du titre de ce billet soit bien emprunté à un célèbre lapin de cartoon) ?

Lire la suite
amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots