Archive | Humeurs du jour – moyens et bons moments RSS feed for this section

A propos des personnes qui sont là pour nous

24 Nov

là pour nous

 

Chères lectrices et chers lecteurs, aucun.e d’entre vous n’ignore que la vie n’est pas linéaire, et que cela la rend à la fois parfois incroyablement fructueuse et parfois difficile à traverser. Et que, dans ces moments de particulière intensité, plus encore que durant les périodes calmes, la présence des autres nous est nécessaire. Or, c’est généralement là qu’il nous est le plus difficile de la solliciter. Soit que l’on ne souhaite pas afficher une liesse qui pourrait passer pour de l’arrogance ou être difficile à partager lorsque l’on se sent moins gâté.e par la chance, soit que l’on se sente trop faible ou trop orgueilleux pour solliciter l’aide nous permettant de nous hisser hors du puits ou du sous-sol où nous nous sentons glisser. Lire la suite

7ème bloguiversaire : l’âge de raison (ou pas)

8 Nov

Mother's_Day_Cupcakes_(4592972238)

 

 

Chaque année, inlassablement, je prends le temps, souvent un peu dans l’urgence, de poster un billet le 8 novembre pour célébrer le jour où j’ai choisi de créer ce blog et faire le point sur ce que j’y dis, sur ce qu’il m’apporte, sur les contraintes aussi et sur cette envie de partager mes pensées, mes découvertes et mes réflexions qui me fait continuer.

2019, c’est donc l’année des 7 ans. Le fameux âge de raison. Celui aussi des 7 ans de réflexion. Un cap à passer comme le disent les théories au sujet de ces fameux 7 ans. Et il est vrai que l’évidence des premières années n’est plus là. Que j’ai fait évoluer ce blog tout autant parce que j’évoluais moi-même que parce qu’il m’a amenée à des interrogations sur ce que je pouvais y dire ou pas. Lire la suite

Les perdus de vue ne réapparaissent pas avec de simples lunettes (même électroniques)

13 Oct

perdus 2

 

Pour celles et ceux qui ont pu avoir un moment d’inquiétude en commençant à lire le titre de cet article, je ne vous parlerai pas ici d’une célèbre émission télévisée des années 1990 ni de son animateur qui s’est d’ailleurs désormais soustrait à la vue de ceux qui le suivent en passant du petit écran à la radio.

Il s’agit ici d’évoquer les personnes, plus ou moins nombreuses, qui ont à un moment ou un autre occupé une place réelle dans notre vie, avant de s’en éclipser. Et qui peuvent pour certaines se rappeler de temps à autre à notre souvenir, là où d’autres disparaissent réellement de notre mémoire, pouvant toutefois elles aussi en réémerger à la faveur d’une rencontre fortuite.  Ces perdus de vue se classent généralement en 2 grandes catégories : ceux avec lesquels s’est créée une cassure et ceux dont l’on s’est éloigné sans y faire attention. Lire la suite

Calma no pasarán

29 Sep

calma

 

 

En note liminaire de ce billet d’humeur, je tiens à préciser d’une part pour les puristes que je n’ai jamais étudié l’espagnol et qu’il se peut donc que ce titre n’ait aucun sens grammaticalement parlant, et d’autre part que je ne me réclame pas par l’emploi d’une célèbre expression d’un quelconque mouvement politique lui aussi espagnol, j’aime simplement la sonorité des mots. Après cette phrase atrocement longue, j’en viens donc au sujet purement narcissique m’étant venu à l’esprit ce jour. Pour celles et ceux qui lisent ce blog régulièrement, il ne vous aura sans doute pas échappé, quel que soit votre capacité d’analyse psychologique, que je ne suis vraisemblablement pas l’incarnation parfaite du calme. Voire, disons-le franchement, que je peux être sujette à des excès d’enthousiasme ou de stress selon la météo morale du jour. Lire la suite

L’éternelle tentation de parler de soi

6 Juil

parler 1

 

Toutes et tous, nous avons généralement la volonté d’établir des relations saines et équilibrées avec notre entourage (ou presque toutes et tous dirons-nous, si l’on exclut les égoïstes, les vrais méchants, les faux méchants, les pervers et autres nuisibles… ce qui au final représente une quantité moins infinitésimale que l’on pourrait le souhaiter mais là n’est pas le sujet). Ce désir d’harmonie avec les êtres que nous fréquentons suppose bien entendu de nous montrer a minima polis et avenants, mais aussi de savoir échanger un peu plus que des banalités. Ce qui est tout à fait compatible, me diront ceux parmi vous qui ont lu le titre de ce billet, avec le fait de parler de soi, ce « dévoilement » étant bien sûr nécessaire pour se connaître mutuellement.

Lire la suite

A propos de l’esprit de Noël

23 Déc

Noël

 

Nous voici revenus comme tous les ans à la veille de Noël. Dans un contexte particulier, puisqu’il ne vous a sans doute pas échappé ces dernières semaines, à moins que vous soyez partis sur un territoire désert et sans 3G pour relayer les informations, que les tensions sociales latentes se sont ravivées sous l’impulsion du mouvement des gilets jaunes. Je ne souhaite aucunement me lancer dans l’analyse de la grogne ambiante et des revendications exprimées, ni des fâcheux incidents liés aux manifestations. Simplement faire le constat que l’actualité du pays n’est pas particulièrement festive. Pour ne parler que de celle du pays, puisque relater les crises des voisins européens ou des nations plus lointaines serait trop long. Bref, la célébration de la naissance de Jésus pour les uns et de la venue du père Noël pour les autres se tient dans un climat un peu étrange. Qui amène à s’interroger plus encore que d’autres années sur le sens de ce jour férié. Lire la suite

Sixième bloguiversaire : QQOQCP

8 Nov

5d1f99a97a090abb8a77ba20525a5de1-m

 

 

Chaque 8 novembre est l’occasion de fêter un nouveau bloguiversaire, selon une tradition que j’ai créée à l’insu de mon plein gré au fil des années. Après tout, pourquoi fêterait-on les anniversaires de naissance, de renaissance, de couple, d’ancienneté dans son entreprise et pas ceux de ses activités créatives ? Sans donc aller jusqu’à acheter un gâteau et souffler des bougies, j’aime prendre ce temps de célébration scripturale, qui est surtout un prétexte pour partager un peu narcissiquement mon regard chocolaté sur la production de ma plume, en vous donnant bien entendu le loisir de pointer le côté égocentrique de l’exercice ou de vous exprimer sur ce que vous lisez au fil des semaines et des mois. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots