Un amour pour rire

27 Oct

amour pour rire

 

Un amour pour rire, c’est une histoire d’amour comme il n’en existe que dans les contes et les romans. Précisément parce qu’elle est littéralement le fruit de l’imagination de ses auteurs, deux inconnus qui choisissent de se lancer dans cette aventure un peu folle d’un amour fictif. Elle et lui se rencontrent sur un banc au parc. Lui est en train de divorcer, elle a renoncé aux aventures amoureuses, déçue par trop de ruptures et a choisi de se les inventer, à la manière des enfants qui s’inventent leur univers de cow-boys et d’indiens au parc sous leurs yeux. Devant ses provocations face à ce qu’il juge puéril, elle lui propose par défi de créer avec elle une belle histoire. Ils se retrouvent donc tous les dimanches matin au même endroit pour ce jeu de rôles si particulier.

Les débuts sont hésitants, avec des règles du jeu qui restent à trouver, et, petit à petit, ils se laissent entraîner par cette relation qu’ils inventent. Avec, comme l’on peut s’en douter, l’imaginaire de leurs personnages qui se confronte parfois à la réalité de qui ils sont vraiment. Le texte de Pierre-François Dupont-Beurier explore ainsi avec beaucoup de finesse les rêves, les désirs et les barrières de cet homme et de cette femme d’aujourd’hui, qui savent faire rire et toucher car l’on y reconnaît inévitablement un peu de soi et des personnes que l’on connaît. A commencer par cette envie qui peut tous nous venir de se demander ce qui se serait passer ou pourrait se passer « si »… (à chacun.e de compléter). L’on se laisse ainsi porter très agréablement par ces deux déçus de l’amour dans cet exercice à la fois drôle et grave de faire évoluer leurs avatars en terrain inconnu.

Les deux comédiens, Fabrice Fara et Laetitia Vercken, se livrent à ce jeu avec une joie que l’on sent sincère et un attachement à leurs personnages, dans une interprétation tout en nuances et en sensibilité. Et c’est avec le même bonheur que l’on se réjouit de leurs doutes et de leurs atermoiements dans cette comédie bien évidemment romantique dont la fin importe moins que le chemin. Cet amour pour rire est une pièce belle, tendre, intelligente, qui fait énormément de bien, et à consommer surtout sans aucune modération.

Plus d’infos :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :