Encore une fois

27 Fév

J’avais déjà eu le bonheur de découvrir le talent de Davide Autieri et Leana Durney en 2015 dans leur drôlissime et entraînant Figaroh!, adaptation déjantée des Noces de Figaro. Lorsqu’après 7 ans (de réflexion ?), j’ai appris qu’ils revenaient au Funambule Montmartre « encore une fois », dont on espère que ce ne sera pas la dernière, je n’ai guère hésité à foncer découvrir ce nouveau spectacle. Le mot foncer étant hélas tout relatif puisque sont passés par là quelques aléas omicronesques qui ont retardé un peu la date, mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais.

Passant de l’opéra à l’opérette, les deux comparses de la troupe suisse comiqu’opera se sont entourés d’une superbe équipe, avec le polyglotte et hilarant Rémi Ortega, le faussement pince-sans-rire et accessoirement directeur des lieux Julien Héteau, la cantatrice à la carrière contrariée mais à la voix d’or Julie Cavalli et les doigts de fée au masculin d’Adrien Polycarpe au piano. Ensemble, ils nous font découvrir la transmission « en direct au cinéma depuis les planches de la 500ème du spectacle « encore une fois (mais rassurez-vous, aucun écran ni vidéo-projecteur n’a été exploité dans le cadre de cette diffusion 100% théâtrale). La dite opérette narre l’histoire d’un riche patron d’usine prévoyant de léguer son entreprise à son « meilleur syndicaliste » pour des raisons que vous découvrirez si vous allez découvrir cette pépite dans le charmant « village » de Montmartre.

Crédits photo :  L. von Sibenthal et Rémy Brahier

Sous des airs aussi légers que lyriques, ne lésinant ni sur les quiproquos ni sur les rebondissements, ce spectacle musical parle avec plus de profondeur qu’il n’y paraît de couple, de rapport au travail, de choix de carrière, d’amour, de vie d’artiste, de cigarette électronique et autres sujets qui peuvent toutes et tous nous toucher. Les chansons sont excellentes, les séquences « entre deux actes » pleines de créativité, avec, sans trop en dévoiler, une mention spéciale à Julie Cavalli pour les frissons qu’elle nous apporte, et une très forte envie de voir cette chaîne Youtube de recettes de cuisine chantées en mode opéra voir le jour. Une vraie réussite, et un potentiel Molière à venir puisque la pièce est apparemment éligible pour recevoir cette récompense qui serait plus que méritée. A vos réservations et à vos votes donc !

Plus dinfos :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :