Le sens de la famille

10 Sep

Longtemps, j’ai voulu croire que la famille était un lieu-refuge, un lieu vers lequel se tourner lorsque l’on a besoin de partager ses grandes peines et ses grandes joies, ou juste ne rien dire et se sentir accueillie. J’ai grandi avec en écho dans ma tête ce fameux mantra qui dit que « la famille est la base de la société » sans réalisée que la société est constituée d’autant de personnes de mauvaise que de bonne volonté. C’est facile de croire aux belles paroles quand on est enfant et qu’aucun engrenage de la machine ne coince .

Lire la suite

Une silhouette presque parfaite

12 Août

Depuis la prime enfance de Jeanne, la quête du poids, ou plutôt de la silhouette idéale avait toujours été une obsession familiale. Ses parents, s’ils avaient été connus, auraient sans doute pu à eux deux, alimenter tous les nutritionnistes en quête de médiatisation en idées novatrices de régimes ou de modes culinaires. Ils semblaient ne jamais être à court d’inspiration, des mois où ils intégraient de la pomme dans absolument tout les plats à ceux où ils servaient la nourriture dans des tubes à essai pour s’assurer que personne ne mangerait trop ou trop vite, en passant par les « jours exclusifs » (protéines le lundi, fruits le mardi, féculents le mercredi, boissons détox avec quelques fruits secs autorisés le jeudi, pain et biscottes le vendredi, légumes le samedi et chaussons ou tartes le dimanche pour relâcher un peu la pression), par les semaines toutes oranges ou toutes rouges, ou par celles où ils ne mangeaient que des plats ou des aliments découpés sous forme de losanges, pour ne citer que quelques-unes des nombreuses « innovations » dont elle avait été témoin. Et ils se montraient tout aussi créatifs du côté des slogans, elle n’aurait d’ailleurs pas été étonnée si certains publicitaires avaient repris à leur compte les catch lines qu’ils aimaient à utiliser partout, espaces et transports publics compris.

Lire la suite

Les Demoiselles

4 Août

Une pièce de théâtre se déroulant dans les années 1950, qui parle de femmes, en musique et avec, cerise sur le sundae, un pianiste pour les accompagner, il ne fallait pas davantage d’arguments pour me convaincre de foncer découvrir ces demoiselles du téléphone (pas celles de la série Netflix, malgré des caractères également bien affirmées) en quête de la vie idéale telle que définie selon les standards de l’après seconde guerre mondiale, ou du moins veulent-elles le faire croire.

Lire la suite

Une vie à tes côtés

2 Août

Une vie à tes côtés, c’est l’histoire de deux jeunes amoureux qui, à 22 et 23 ans, pensent avoir la vie devant eux et vivent une histoire d’amour sans nuage depuis 3 ans. Jusqu’à ce que la maladie s’en mêle et que Lily découvre qu’elle a une leucémie. Consciente de la gravité de son état, elle ne veut pas être un poids pour Aldo. Mais c’est sans compter sur la détermination de ce dernier à l’aimer littéralement pour le meilleur et pour le pire.

Lire la suite

Les lieux magiques

20 Juil

Afin d’éviter toute confusion, je précise en propos liminaire que je ne me crois ni dans le monde de Narnia, ni dans celui d’Houdini, et que ma tête ne croise guère le monde des nuages que lorsque je prends l’avion, ce qui n’est pas arrivé depuis un temps certain, avant que le monde ne découvre qu’une pandémie, malgré tous les progrès réalisés depuis l’époque de la peste et du choléra, pouvait le bouleverser en profondeur. Je n’ai donc nulle intention de tenter de vous faire croire à l’existence d’une vraie fontaine de jouvence, d’une forêt peuplée de licornes ou d’un parc de toboggans en arc-en-ciel avec des escaliers en guimauve (encore que cette dernière idée pourrait certainement plus facilement se concrétiser).

Lire la suite

Lettre à mes manques

3 Juil

Chers manques,

Il est étrange de vous appeler ainsi, j’en ai bien conscience, c’est toutefois le terme qui m’a paru le plus juste pour vous qualifier, vous que j’aimerais voir présents dans ma vie, que je poursuis de mes assiduités pour certains avec l’espoir qu’ils finissent par céder à mes avances mais de leur plein gré et pas à l’usure, vous dont j’ai acté que vous étiez inatteignables et dont je fais le deuil pour d’autres. J’ai eu l’occasion à plusieurs reprises de remercier la vie pour mes pleins, ceux que j’ai reçus certainement sans toujours les avoir mérités, d’acter que j’avais énormément de chance voire de privilèges et que je ne saurais céder à la complainte.

Et pourtant, comme la vie est un kaléidoscope de couleurs, de périodes, d’émotions, d’actions qui réussissent et d’autres qui échouent, de relations plus ou moins bien établies et solides, il est des moments où ses incomplétudes me pèsent. Et vous, mes manques, vous êtes précisément l’incarnation de ces incomplétudes.  C’est pour cela que j’ai souhaité m’adresser à vous aujourd’hui, pour vous dire que bien entendu, je continuerai à avancer avec ou sans vous, et que pour autant vous avez une place spéciale, celle des petits et des grands vides que vous n’occupez pas.

Lire la suite

Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ?

21 Juin

L’on a beau adorer le spectacle vivant et suivre assidument son actualité, parfois, il y a un raté et l’on  passe totalement à côté. Cela a été mon cas avec Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty, qui a été créé en 2018 et a reçu le Molière du spectacle musical en 2020, et également le Molière de la Révélation Théâtrale pour Elodie Menant, co-autrice de la pièce avec Eric Bu et interprète du rôle-titre. Ainsi, je n’ai même pas l’excuse des confinements et autres mesures Covid pour n’avoir été voir cette magnifique création qu’en mai 2022, moins d’une semaine avant la dernière représentation (enfin sait-on jamais, peut-être que jamais 4 ans sans 5 et que la joyeuse troupe resignera pour une nouvelle saison).

Lire la suite
amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots