Le bourgeois gentilhomme

18 Juin

AFFICHE Le bourgeois gentilhomme 72dpi

 

Nous avons tous ou presque lu le bourgeois gentilhomme à l’époque du collège et retenu le ridicule de monsieur Jourdain et de ses tentatives pour paraître un homme du monde afin de jouer les séducteurs en prose sa « belle marquise », dont les « beaux yeux [le] font mourir d’amour ». Mais il est vrai aussi que, les années passant, l’on a oublié tout l’humour de cette magnifique œuvre de Molière, de ses leçons de danse, de musique et d’armes à sa détermination à marier sa fille à un gentilhomme plutôt qu’à Cléonte, l’élu de son cœur, entre autres frasques d’aspirant érudit diplômé ès ridicule.

Le collectif Queussi-Queumi, après deux ans de formation au sein de l’école de Théâtre du Lucernaire, nous propose une version totalement modernisée dans la mise en scène tout en étant parfaitement fidèle au texte de cette comédie qui traverse les siècles sans prendre une ride. De la dispute entre les deux femmes enseignant le chant et la danse respectivement en tenue disco et de pom-pom girl à la chorégraphie collective sur Claude François, ces jeunes comédiens, habilement mis en scène par Florence Le Corre et Philippe Person, dépoussièrent Molière avec autant d’énergie que de créativité.

L’on se régale autant de la boulimie de la fille que du caractère bien trempé de madame Jourdain, du fou rire inoubliable de sa servante ou encore des manipulations de Dorante pour obtenir de l’argent afin de ravir le cœur de la marquise au nez et à la barbe de son mécène. L’on sent une vraie cohésion de troupe et un plaisir communicatif à être sur les planches, chacun apportant sa couleur et ses talents, de la danse aux arts martiaux. Les costumes sont superbes également, en particulier ceux de Monsieur Jourdain et du faux grand Turc, ajoutant une touche d’originalité supplémentaire à cette version de la pièce qui mérite de rester dans les annales du théâtre.

Plus d’infos :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :